21 mai 2012

SENSEable Cities

Ian @MIT / Boston

Dans le cadre du programme “Interfaces tangibles” du second cycle de L’École de design Nantes Atlantique, Ian Ardouin Fumat a eu la chance d’être invité à rejoindre les équipes du Professeur Ratti, pour une séjour de 6 mois. Spécialisé dans la représentation de l’information et dans la conception d’interfaces, c’est avant tout une vision globale du design qu’il apportera aux projets du laboratoire Senseable City Lab du MIT.

Depuis 2006, plus de la moitié de la population mondiale vit en espace urbain. L’ensemble de ces villes représente plus de 75% de notre consommation d’énergie, et plus de 80% des émissions de CO2. Son impact sur l’environnement mais aussi sur nos conditions de vies ne cesse de croître. L’urbanisation exponentielle nous place face à des défis sans précédent, mais aussi de nouvelles opportunités.

Pour étudier ce qui serait le futur de la ville et la façon de la concevoir, de nombreuses initiatives naissent un peu partout dans le monde. Les urbanistes ne travaillent plus seulement avec des architectes, mais aussi avec des designers et des spécialistes de l’information. A Boston, le Senseable City Lab s’est érigé en référence mondiale de ces problématiques. Le laboratoire est dirigé par Carlo Ratti, pour qui la convergence de l’urbanisation et des nouvelles technologies est une source d’innovation exceptionnelle. Le déploiement massif de capteurs et de technologies mobiles nous en dit toujours plus sur la ville et ses habitants. Il s’agit maintenant d’utiliser ce potentiel pour concevoir un environnement urbain connecté, durable et adapté à nos besoins.

Le premier mois de travail avec cette équipe a déjà donné l’occasion à Ian de contribuer à des projets d’envergure, comme Emoto, une collaboration avec le festival London 2012 dans le cadre des Jeux Olympiques. Le projet vise à interpréter les émotions des utilisateurs de Twitter au cours d’évènements sportifs et de les traduire en une installation numérique. De la visualisation des flux d’information, jusqu’à la conception d’une installation urbaine, le projet met en jeu des questions à la fois sociales, techniques et artistiques.

Emoto / Senseable City Lab

Emoto / Senseable City Lab

Un tel séjour n’aurait pu se concrétiser sans les soutiens dont a bénéficié Ian. Celui du READi design_lab, mais plus particulièrement ceux de Terra Eco, un magazine papier et numérique, qui convie développement durables et questions économiques et de Spintank, agence de conseil en communication spécialisée dans le numérique.